Voici le moment que vous attendiez tous avec impatience : Le message religieux 😉 Yes ! En + pour certains d’entre vous, c’est une surprise puisque cela ne figurait pas sur le tout-ménage. Elle est pas belle la vie 🙂 Cela dit, ce n’est pas la faute des organisateurs qui s’y sont pris à l’avance pour contacter la paroisse des Hautes Joux… Mais en ces temps de vacances, il y a pas mal d’absents… car oui, nous, les salariés de l’église, nous avons aussi besoin de vacances, bien qu’on ne travaille que le dimanche… Mais sans rire, nous sommes honorés de votre invitation, surtout que cela fait maintenant plusieurs années que ni pasteur, ni curé en fonction ne réside dans la vallée. Cela m’a d’autant plus touchée que dans beaucoup de communes, et la mienne par exemple, cela ne se fait plus. Je pense que l’église en porte une part de responsabilité, mais je pense aussi que les valeurs prônées par l’évangile sont portées par nos élus, et que l’église n’a pas le monopole pour inviter à vivre la liberté, la responsabilité, la solidarité, le respect et l’amour. De plus, leurs compétences leur permettent de le faire bien mieux que nous. Si nous étions en Turquie, nous pourrions voir les choses autrement. Ici, je crois sincèrement que les élus sont au service de la population et de la démocratie. Alors qu’est-ce que l’église peut encore nous apporter ? On peut se poser la question. Comme on est en démocratie, on ne va pas faire du prosélytisme. On va montrer l’exemple et faire preuve de respect pour les autres opinions et religions. Et le risque est bien réel qu’on finisse par se taire, ce qui en soulagerait peut-être certains 🙂 Je vais cependant continuer et profiter de votre invitation pour témoigner de mon espérance. Comme vous j’ai des amis qui meurent du cancer, comme vous je vois les bombes tomber sur la Syrie. Comme vous je vois les bateaux couler. Et comme vous, j’ai peur des attentats. Je reviens aujourd’hui de Taizé, cette communauté de frères qui accueillent des dizaines de milliers de jeunes du monde entier chaque année (Bon comme j’y étais, ça veut aussi dire qu’ils accueillent des moins jeunes 😉 … mais bref, quand vous aller prier avec 2000 personnes et que vous avez des militaires qui tournent autour de l’église pour vous protéger, vous vous demandez quand-même dans quel monde on vit.
Mais si vous remettez les choses en perspective, on était 2000 à prier pour la paix ; catholiques, protestants, orthodoxes, bouddhistes, agnostiques et musulmans compris. Dans le même temps, aujourd’hui plus de 2 millions de jeunes priaient à Cracovie dans le cadre des JMJ. Plus près de vous, dans les montagnes neuchâteloises, je travaille avec plus de 60 moniteurs de catéchisme qui se donnent avec passion pour partager un amour inconditionnel avec les catéchumènes. Ils ont entre 16 et 25 ans, font des études ou des apprentissages exigeants, sont souvent engagés dans du sport et de la musique, mais ils donnent encore de leur temps pour le KT. Vous y croyez-vous ? Moi-même qui travaille avec eux, j’ai parfois de la peine à le réaliser ! De nos jours, des jeunes qui s’engagent pour le KT ! Bon ça ne les empêche pas d’aller à la chasse aux Pokemon, mais quand-même ! Certaines mauvaises langues diront que c’est parce qu’ils aiment être ensemble pour faire la fête. Je leur répondrai qu’ils n’ont pas besoin du KT pour ça. Ce qu’ils trouvent au KT c’est une grande liberté, mais aussi des responsabilités qui donnent un sens à leur vie. Ils partagent leur foi et leurs doutes, ils jouent, ils rient et pleurent ensemble. Ils font la fête oui. Mais ils se forment, et même : ils prient et ils chantent. C’est interpellant. Parfois même, les parents se demandent ce qui se passe et ce qu’ils peuvent bien y trouver.
Faites-en ce que vous voulez, mais moi je crois que c’est cet amour inconditionnel de Dieu que nous partageons entre nous. Chacun est accepté tel qu’il est, chacun a une place et un rôle. Même à la disco de fin du camp, personne ne fait tapisserie.
Je ne dis pas que ça ne se passe pas ailleurs, mais là ça se passe et c’est beau.
Et tout ça permet de ne pas désespérer et de voir que pour un fou qui propage la mort et la terreur, il y a des milliers de personnes qui propagent la vie, la confiance et l’amour. Le mal et la mort sont présents tout autour de nous, mais avec Jésus, nous chrétiens, nous avons l’exemple d’un homme qui n’a pas répondu au mal par le mal. Il a aimé jusqu’à en mourir, en restant fidèle à lui-même et à sa mission. Comme d’autres hommes, il nous montre que c’est possible de choisir la vie et l’amour envers et contre tout. Comme d’autres hommes, il nous donne une raison d’espérer. Et si nous croyons en sa résurrection, nous croyons qu’il a vaincu le mal et la mort et qu’il nous ouvre à nous aussi un horizon au-delà de notre propre mort. C’est la foi et la force de votre église, celle qui vit au milieu de vous et dont vous faites partie si vous vous reconnaissez protestant ou catholique. Elle a aussi son côté misérable, lorsque vous ne la voyez qu’au travers des ventes de cures et de temples, des appels aux dons et de sa difficulté à répondre à vos besoins. Mais ceux qui font l’église c’est ceux qui y sont. Pour la changer, il faut le faire de l’intérieur, et les jeunes engagés l’ont bien compris. Depuis longtemps elle essaye de témoigner de l’évangile avec ce qu’elle est, une multitude d’humains comme vous et moi, avec leurs forces et leurs faiblesses. Nous ne sommes pas les premiers, et je sais en voyant les jeunes s’engager que nous ne serons pas les derniers !
Le temple de La Chx-du-Milieu a été terminé en 1716 – il y a donc 300 ans, l’année de la création de la paroisse alors que la commune politique ne fut formée, elle, qu’en 1825 ! Le 25 septembre prochain, la vallée sera en fête. La paroisse réformée des Hautes Joux et la paroisse catholique du Cerneux-Péquignot s’uniront pour fêter les 300 ans de ce temple ! Les paroissiens de la région se rassembleront lors d’une célébration œcuménique, animée par l’UIB Jazz Band Orchestra et l’orgue plus que centenaire. La fête se poursuivra au collège voisin avec musique, apéritif dînatoire et exposition de photographies historiques. Alors pour que la fête soit aussi belle que ce soir, soyons nombreux à témoigner ensemble que l’église a encore sa place dans cette belle vallée et que ce ne sont pas que de belles vieilles pierres ! Mais je suis confiante, car votre invitation de ce soir montre déjà votre respect et votre soutien. Je vous en remercie encore et vous souhaite une magnifique soirée dans ce beau pays où nous avons la chance de nous exprimer librement !
Nathalie Leuba